Wang Shu, Lu Wenyu
Amateur Architecture Studio Hangzhou, Chine

PREMIÈRE EXPOSITION MONOGRAPHIQUE EN FRANCE !

Wang Shu & Lu Wenyu développent une approche radicalement différente de l’architecture majoritaire en Chine par opposition au traditionalisme architectural chinois et à une modernité souvent destructrice dont ils s’émancipent.

exposition du 31 mai au 28 octobre 2018

Musée d'histoire de Ningbo, 2009 / AAS, Wang Shu & Lu Wenyu, architectes Musée d'histoire de Ningbo, 2009 / AAS, Wang Shu & Lu Wenyu, architectes /
Complexe Culturel, Fuyang, 2016 Complexe Culturel, Fuyang, 2016 / ©Iwan-Baan
Xiangshan campus de
l’Académie des Arts, 2007 Xiangshan campus de l’Académie des Arts, 2007 / ©Iwan-Baan
Village Wencun, 2016 Village Wencun, 2016 / ©Iwan-Baan
Maison d’hôtes Washan,
2013 Maison d’hôtes Washan, 2013 / ©Iwan-Baan

Wang Shu & Lu Wenyu, architectes installés à Hangzhou, développent au sein de leur agence Amateur Architecture Studio une approche résolument différente de l’architecture majoritaire en Chine.
Par opposition à une modernité souvent destructrice dont ils s’émancipent, ils affirment de nouvelles pratiques de l’architecture, à la fois inventives et critiques.
Amateur Architecture Studio sont des constructeurs. Ils travaillent en prise directe avec les mutations de l’architecture et des modes de vie en Chine. Ils interprètent le savoir-faire traditionnel chinois dans un langage architectural contemporain, empreint de poésie.
Le nom de l’agence, Amateur Architecture Studio, traduit son intérêt pour l’architecture chinoise vernaculaire, artisanale, peu dispendieuse, spontanée et temporaire.
Soucieux de préserver les techniques traditionnelles des savoir-faire populaires  Amateur Architecture Studio adopte une position critique vis-à-vis de la profession d’architecte en Chine qui, dans un contexte de mutations urbaines et rurales, privilégie l’image aux usages et cède le plus souvent aux logiques financières et aux manifestations symboliques.
L’agence se confronte à la question des destructions massives et à la reconstruction sauvage des villes chinoises.
Ils exercent leur compétence au service de « la tradition contemporaine ». Ils défendent le caractère professionnel de l’architecture amateur ; cependant l’exercice conceptuel est sérieux : il s’agit de penser un mode de vie.
Ils exercent leur métier d’architecte à la manière de l’artisan, expert en innovation. C’est une démarche expérimentale au sens littéral. Il n’y a pas de postulat théorique préalable.
Le travail d’Amateur Architecture Studio se focalise sur la réinterprétation de l’architecture traditionnelle locale à partir du recyclage et de la réutilisation.
La récupération de matériaux, le recours aux méthodes artisanales et aux techniques
de constructions ancestrales sont autant de sources d’inspiration.
Pour Wang Shu et Lu Wenyu, la forme est secondaire. L’architecture n’est pas artistique, ils ne s’opposent pas à l’art non plus. Le langage de l’art inspire simplement l’architecture pour construire en toute liberté.
Au cours des dix dernières années, Amateur Architecture Studio a réussi à créer une œuvre remarquable, extrêmement singulière dans son écriture, qui interroge le rôle de l’architecte aujourd’hui, au-delà des frontières de la Chine.

en partenariat avec le Louisiana museum of modern art / Humlebaek Danemark

rendez-vous

rendez-vous

conversation inaugurale

jeudi 31 mai 2018, 18:30

en présence de Frédéric Edelmann, journaliste et critique d’architecture, Le Monde

 

ouverture de l’exposition, 20:00
cocktail

visites commentées

les mercredis, 18:30
13 & 27 juin | 11 et 25 juillet | 12 & 26 septembre | 10 & 24 octobre

inscription : accueil@arcenreve.com

arc en rêve  centre d’architecture presents a major exhibition devoted to the work of Chinese architects Wang Shu & Lu Wenyu from 31 May to 28 October in the Large Gallery.

Wang Shu & Lu Wenyu, with their firm Amateur Architecture Studio in Hangzhou, have developed an approach that is radically different from most Chinese architecture. Freeing themselves from Chinese architectural traditionalism and often destructive modernity, they have established new practices that are both inventive and critical.
Their exceptional body of work and their commitment earned them the Pritzker Prize in 2012.

Amateur Architecture Studio are builders who explore the relationship between changing architecture and lifestyles in China, poetically interpreting traditional Chinese expertise via contemporary architectural language. The name of the firm reflects their interest in vernacular Chinese architecture, which is craftsmanlike, affordable, spontaneous, and often impermanent.
In a context of urban and rural change, architecture is all too often characterised by a lack of thought. The firm tackles the issue of the wholesale destruction and reconstruction of Chinese cities and thinks about ways of rebuilding in contemporary conditions that pay careful attention to both tradition and landscape.
The work of Amateur Architecture Studio focuses on reinterpreting local traditional architecture and involves recycling and re-use. Repurposed materials, traditional crafts and ancestral building methods are all sources of inspiration.
Over the last ten years, Amateur Architecture Studio has created a remarkable body of work and a unique style that challenges the role of the architect today, in China and beyond.

In partnership with the Louisiana Museum of Modern Art / Humlebaek, Denmark